-A +A
19.11.2021
184, cours Nicole Dreyfus 92 000 Nanterre

Gérer l’héritage archivistique de l’exil et de la dissidence d’Europe de l’Est : réflexions et expériences

manifestation co-organisée par ict

Sophie Coeuré (Universitéde Paris, ICT)

présention

Le projet DISSINVENT, porté par La contemporaine et l’Université de Paris et soutenu par un important réseau d’institutions partenaires, vise à identifier et valoriser les collections documentaires produites par les dissidents et exilés d’Europe de l’Est venus en France entre 1945 et 1991, tout en développant une réflexion sur la particularité de ces corpus et leur histoire et en mettant en réseau les chercheurs et les professionnels de la documentation. Depuis le début du projet en novembre 2020, nous avons identifié de nombreux fonds d’archives et collections documentaires, mais nous avons aussi développé un travail méthodique de diffusion et valorisation de ces collections à travers le carnet en ligne de La contemporaine et le compte Twitter du projet. Aussi, nous avons veillé à mettre notre travail en réseau avec des projets semblables à l’étranger, par exemple en rejoignant la plateforme européenne NEP4Dissent qui traite de l’histoire de la dissidence.

À travers une recherche combinant une enquête en ligne, des questionnaires et des entretiens personnels, autant que l’exploration en détail de certains fonds d’archives, nous avons réussi jusqu’à présent à identifier 29 collections documentaires relatives à la vie de la dissidence de l’Est en France. Bien qu’une partie considérable de ces collections soit toujours en cours de traitement, la majorité est déjà inventorié et librement consultable. Néanmoins, certaines de ces collections restent peu visibles et leur pertinence pour l’histoire de la dissidence n’est pas suffisamment soulignée. Il est de ce fait d’autant plus important de les rendre visibles aux yeux des chercheurs, des étudiants et du public général.

Pour en savoir plus sur le programme  DISSINVENT – DISSidences de l’Est en exil : INVENTaire, histoires, pratiques documentaires, vous pouvez consulter le blog : https://lcbam.hypotheses.org/category/dissinvent

L'atelier est ouvert sur inscription uniquement, en fonction des places disponibles : communication@lacontemporaine.fr et acosovschi@gmail.com

Journée organisée dans le cadre du projet CollEx DISSINVENT
DISSidences de l’Est en exil : INVENTaire, histoires, pratiques documentaires

PDF iconprogramme de l'atelier.pdf (1.5 Mo)