-A +A

Guillaume Robin

photo Guillaume Robin.png
  • Membre titulaire
  • Axe 2 : genre et diversité

guillaume.robin@parisdescartes.fr

 

FONCTIONS UNIVERSITAIRES

Maître de conférences en études germaniques à l’Université de Paris - IUT de Paris

Membre associé de l’I3SP - Institut des Sciences du Sport Santé

Responsable pédagogique de la licence professionnelle Métiers du Commerce International Parcours Management du Développement durable

PARCOURS

Je suis titulaire d’un doctorat de civilisation germanique contemporaine, soutenu à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle sous la direction de Gerald Stieg en 2006. Après avoir obtenu l’agrégation externe d’allemand en 2002, j’ai enseigné l’allemand en lycée puis en collège (2006-2008) tout en dispensant des vacations à l’IUT de St Denis de 2002 à 2008. J’ai été également chargé de TD en licence et master au département d’études européennes de l’université Paris 3 et ATER à l’Ecole Pratique des hautes Etudes. Je travaille comme enseignant-chercheur pour l’Université de Paris en 2008.

Dans le cadre d’une bourse du DAAD, j’ai effectué plusieurs séjours de recherche à l’IFZ (Munich), aux archives fédérales à Berlin, à la Friedrich Ebert Stiftung de Bonn et au Studienkreis Deutscher Widerstand de Francfort. En avril 2014, j’ai été chercheur invité au centre Marc Bloch de Berlin (groupe de recherche « individu, société et culture à l’époque du national-socialisme ».

PDF iconCV de Guillaume Robin.pdf (275.34 Ko)

THÉMATIQUES DE RECHERCHEs

Mes activités de recherche portent sur l’histoire culturelle de l’Allemagne au 20ème siècle appréhendées sous l’angle de l’histoire du corps. Mon projet de recherche actuel, entamé en 2018 est consacré à l’analyse sociologique des pratiques corporelles dans le milieu techno berlinois et plus particulièrement celui du Berghain. Ce travail vise à dessiner les contours de ce milieu subculturel et d’en déterminer les critères de différenciation sociale. Les pratiques corporelles des habitués sont analysées sur la base de la méthode ethnographique combinant enquêtes qualitatives et séances d’observation participante et sont appréhendées sous trois angles : 1° le club en tant qu'hétérotopie au sens de Foucault ; 2° danse, drogue, sexualité et mise en scène du corps comme terrains d’expression des utopies du corps face aux mécanismes de contrôle et d’auto-contrôle du corps – ; 3° la communauté techno comme espace d’expérimentation du genre, de jeu avec le genre, de dégenrement voire d’agenrement, entre segmentation et inclusion.

Publications (HAL)