-A +A

Présentation et axes de recherche

Le laboratoire ICT (Identités, Cultures, Territoires) – Les Europes dans le monde (UR 337) est une unité de recherche de l’Université Paris Cité. Elle regroupe des historien.ne.s et des civilisationnistes travaillant sur les aires française, hispanique, britannique, nord-américaine, germanophone, russe et arabophone rattachés à deux Unités de Formation et de Recherche ; l’UFR Géographie, Histoire, Economie et Sociétés (GHES) et l’UFR d’Études Interculturelles de Langues Appliquées (EILA).

Le travail collectif qui y est mené présente plusieurs particularités. Son vaste spectre temporel, allant du Moyen-âge à nos jours lui permet d’aborder des interrogations de courte, moyenne et de longue durée. Une autre spécificité est la pratique du jeu d’échelles, entre local, national et global. Dans ce cadre, les travaux se caractérisent par une attention particulière aux relations sociales et aux approches compréhensives. Traitant d’histoire sociale, politique, économique et culturelle, ils couvrent des domaines de recherche dans lesquels le laboratoire, fort d’une riche histoire, a occupé une position pionnière : rapports de genre, mondes populaires, sensibilités, normes et déviances, sciences et techniques, villes et patrimoine, pouvoirs et histoire sociale des institutions. Résolument interdisciplinaire, ses travaux apportent dans le champ des sciences sociales, mais aussi au-delà, une attention particulière à l’historicité des objets ou des sociétés étudiés. Civilisationnistes et historiens du laboratoire se retrouvent aussi dans une commune attention aux langues des sources et à la question de la traduction.

Les travaux regroupés au sein du laboratoire portent largement sur les Europes, notion entendue de manière dynamique. Les contours spatiaux varient selon les périodes (médiévales, modernes, contemporaines), les échelles (de l’approche locale d’un quartier urbain aux études transnationales et impériales) et les objets. Le laboratoire possède ainsi une expertise reconnue sur les espaces germaniques, anglophones, russes, français, italiens et ibériques, avec des approches connectées et comparées. Ces Europes sont aussi comprises dans leurs dimensions impériales, et des recherches sont menées sur les sociétés coloniales, les relations de pouvoir - notamment avec les populations locales - et les effets retour vers les métropoles. Enfin, l’Europe est abordée comme une région du monde comme une autre et plusieurs enquêtes font une large place aux interconnexions à grande échelle, ainsi qu’aux résistances et à l’autonomie des autres sociétés, qui ont leur histoire et leurs propres logiques d’interconnexion. Cette interrogation est portée par la présence de chercheurs et chercheuses travaillant sur l’Amérique du Nord, l’Amérique latine, le Moyen-Orient, permettant d’ouvrir un dialogue constant avec des spécialistes de ces espaces et au-delà.

Cet engagement collectif confère au laboratoire une place originale dans le paysage académique national et international. Il lui permet de proposer de nouveaux regards sur les grandes catégories et concepts, scientifiques ou politiques, nés dans les Europes des XIIe-XXIe siècle. La volonté de diffusion des connaissances et les expérimentations en matière de transmission sont une autre implication forte des membres du laboratoire. 

Trois axes de recherche structurent l’ensemble des enquêtes des enseignants chercheurs titulaires, des chercheurs associés et des doctorants du laboratoire :

Axe 1 : Territoires, mobilités, pouvoirs
Axe 2 : Genre et diversités
Axe 3 : Savoirs, circulations et représentations


Au sein de l’université Paris Cité, les chercheurs et chercheuses d’ICT – Les Europes dans le monde collaborent étroitement avec l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris Val de Seine (ENSAPVS). Ils et elles participent également à plusieurs Groupements d’Intérêt Scientifique Une fois par quadriennal l’ensemble des membres du laboratoire participe à un colloque international organisé par l’UR autour d’un des thèmes transversaux. Le précédent ayant eu pour thème « négocier à l’échelle du monde », le prochain colloque portera sur « les modernités ».

Grâce à cette variété des approches, des thématiques et des terrains d’étude, le laboratoire ICT – Les Europes dans le monde est un pôle de formation doctorale attractif. Les doctorant.e.s du laboratoire sont intégré.e.s à l’École Doctorale Sciences des sociétés (ED 624) de l’Université Paris Cité. Ses nombreux.ses doctorant.e.s sont intégrés à un séminaire dédié et conviés à participer à un évènement doctoral en fin d’année. Ils participent en outre à l’activité du Labex DYnamiTe et sont activement engagés dans la revue des jeunes chercheurs Encyclo.

Axe 1 : Territoires, mobilités et pouvoirs

L'axe rassemble les chercheuses et chercheurs qui explorent les relations entre les expériences de mobilité, l’inscription spatiale des différentes formes d’interaction sociale, et les territoires comme espaces socialement et politiquement investis.

Axe 2 : Genre et diversités

L’axe 2 est orienté vers des questionnements d’histoire sociale et culturelle, du XIIe siècle au début du XXIe siècle dans une perspective comparatiste (Occident, Amériques, Afrique anglophone, etc.)

Axe 3 : Savoirs, circulations et représentations

L’axe 3 rassemble les membres du laboratoire dont les travaux portent sur l’histoire des savoirs et des représentations, leur construction, leur circulation, leurs usages sociaux, du Moyen-Âge à nos jours.